Retour à l'accueil
 


 

 
 
 
Monuments et sites
Monuments e sites

Le patrimoine bâti
Lo patrimòni bastit

 

L'église Sainte Catherine :: L'egleisa Senta Catarina

Cet édifice roman a été bâti au 12e siècle mais a été profondément remanié au fil des siècles.

Le portail monumental et son escalier, adaptés à la forte pente des lieux date du 13e siècle. Composé de granit rose, le portail est remarquable par ses voussures, colonettes et chapiteaux finement sculptés. Le clocher-mur remplace quant à lui depuis 1969 l'ancien clocher en bois.

L'intérieur relativement austère est ouvert par six fenêtres ogivales ornées de vitraux de 1900. À droite du choeur, une niche abrite une châsse émaillée du 13e siècle renfermant les reliques de sainte Valérie.

'Queu edifici romanic a estat bastit au segle 12 mas a estat fòrtament remaniat coma van los segles.

Lo portau monumentau e son escalier, adaptats a la fòrta penda daus luòcs data dau segle 13. Compausat de grison ròse, lo portau es remarcable per sos voutadas, pitas colonas e chapiteus escultats emb finessa. Lo clochier-mur remplaça dempuei 1969 l'ancian clochier en bòsc.

Lo dedins austère es dubert per sieis fenestras ogivalas flocadas de vitraus de 1900. A drecha dau còr, 'na nicha abrita 'na chapsa esmautada dau segle 13 contenent las relíquias de senta Valeria.

 

 

La Tour de Masseret :: La Tor de Mas Seren

Le site de la Tour, au sommet du bourg est le lieu de Masseret le plus chargé d'histoire. Le tertre herbeux que l'on voit de nos jours est le seul vestige de l'ancien château, siège d'une châtellenie contrôlée par le vicomte de Limoges et qui permettait de surveiller la campagne environnante et plus particulièrement les passages du Haut vers le Bas Limousin. Cette forteresse médiévale dont la présence est attestée dès le 13e siècle était composée d'une tour quadrangulaire et d'un corps de logis protégés par un système de fossés. Elle aurait été détruite par les Anglais lors de la Guerre de Cent Ans, et ses matériaux réutilisés pour la construction de nombreuses demeures du village. Des pierres sculptées de ce château sont d'ailleurs visibles dans certaines d'entre elles.

L'édifice actuel est, malgré son aspect moyenâgeux, de construction récente et sert de château d'eau à la commune. Bâtie en 1954, la Tour remplace un hêtre majestueux foudroyé en 1946. Après 104 marches, on accède à un vaste panorama ouvrant notamment une remarquable vue vers les Monédières et les volcans d'Auvergne.

Lo site de la Tor, a la cima dau borg es lo luòc de Mas Seren lo mai charjat d'istòria. Lo tuquet erbos que vesem aüei es l'unic vestigi de l'ancian chasteu, sieti d'una chastelaniá contròllada per lo viscomte de Limòtges e qui permetia de survelhar la campanha daus environs e mai que mai los passatges dau Naut au Bas Lemosin. 'Quela chastelassa medievala dont la preséncia es atestada dès lo segle 13 era compausada d'una tor qüadrangulara e d'un còrps d'ostau gardats per un sistema de fossats. Aurà estat destrucha per los Anglés au temps de la Guerra de Cent Ans, e sos materiaus reutilizats per la bastison de nombrosas demoranças dau vilatge. Unas peiras escultadas d'aqueu chasteu son d'alhors vesiblas dedins quauques demoranças.

L'edifici actual es, enguera que d'èr d'atge mejan, de bastison recenta e serv de serva a la comuna. Bastida en 1954, la Tor remplaça un fau majestuos afodrat en 1946. 'Pres 104 marchas, arribam a un vaste panorama dreibant subretot 'na remarcabla veguda vers las Monedieras e los volcans d'Auvernha.

 

 

Le château de Rabaud :: Lo chasteu de Rabaud

Le château de Rabaud (propriété privée) a été bâti au début du 16e siècle. Sa façade est marquée par la présence d'une tour en son centre tandis qu'une échauguette marque l'angle nord de l'édifice. Le château est classé monument historique depuis 1990.

Lo chasteu de Rabaud (proprietat privada) a estat bastit au començament dau segle 16. Sa faciada es marcada per la preséncia d'una tor en son mieg en tandis qu'una gaita marca la cantonada nòrd de l'edifici. Lo chasteu es classat monument istoric dempuei 1990.

 

 

 
   

 

 

 

 

 

© Xavier Lansade - 2007