Retour  l'accueil
   
LES RÉSEAUX>>
Corrèze : POC · TC | Haute-Vienne : CDHV · CTEL | Dordogne : CFP · TD | Charente : CFEC
 
Contact & Liens
CTEL
Histoire du réseau

 

À la fin du 19e siècle, Limoges est une ville en plein essor industriel qui compte près de 75 000 habitants. C'est dans les années 1880 que la problématique des transports publics se pose pour la première fois dans la capitale limousine. Ainsi, dès 1883 un ingénieur lyonnais propose à la municipalité limougeaude un projet de 4 lignes de tramways à vapeur. Séduit, le conseil municipal lui accorde une concession, mais si le projet suscite l'enthousiasme, il ne verra en revanche jamais le jour. Le problème des dessertes publiques de l'agglomération reste donc en suspens si bien que la mairie va revoir à la baisse ses ambitions de tramway au profit de la traction animale. Dès 1889, ce sont donc des voitures à chevaux qui sillonnent les rues de Limoges depuis plusieurs têtes de station. Toutefois, le service est loin de satisfaire la population qui se plaint des odeurs, du bruit et des itinéraires fantaisistes.

L'histoire des transports en commun de Limoges va s'accélérer en 1894 avec l'apparition simultanée de plusieurs projets de tramways. Parmi eux, on retrouve celui du créateur du tramway nantais, Louis Mékarsky qui, avec son projet de 3 lignes de tramway à air comprimé semble remporter les faveurs des élus municipaux. Cependant, contre toute attente, c'est le projet de deux ingénieurs lyonnais promoteurs du tramway électrique, Charles Grammont et Ennemond Faye qui va être retenu pour la concession de 50 ans. En 1897, la Compagnie des Tramways Électriques de Limoges (CTEL) est créée et très vite, 13 kilomètres de lignes vont être mis en service. Le réseau, alimenté en courant continu de 550 volts depuis une centrale à vapeur située dans le dépôt du Clos Moreau va atteindre dès 1903 la longueur de 18 kilomètres, puis en 1928, année de son essor final, 20 kilomètres.

Malheureusement, le réseau des tramways n'a pas réussi à se moderniser au fil des ans, si bien que le matériel présente dès les années 1930 un état de délabrement avancé. Devenu inconfortable et vétuste, il ne satisfait plus la population et son remplacement pur et simple commence à être envisagé. Une solution alternative va très vite se détacher : le trolleybus. Afin de se convaincre de l'adéquation de ce mode de transport, une délégation d'élus menée par le maire Léon Betoulle visite durant l'été 1935 le réseau de Liège, dont la topographie est quelque peu analogue à celle de Limoges. Dès leur retour, les édiles décident de programmer la reconversion définitive des lignes de tramways en trolleybus. En septembre 1939, le projet de 8 lignes pour une longueur de 23 kilomètres est approuvé par autorisation ministérielle. Ainsi, le 14 juillet 1943, entre la place Carnot et l'avenue Baudin circulent les premiers trolleys limougeauds, qui peu à peu gagnent du terrain sur le tramway, qui circulera pour la dernière fois le 2 mars 1951.

Ligne
Tronçon
Ouverture
Fermeture
2
Place Carnot - Octroi de l'Avenue Baudin
1897
1943
5
Gare des Bins - Ecole Normale d'Institutrices
1897
1949
3
Place Carnot - Cimetière de Louyat
1897
1943
1
Place Carnot - Pont Neuf
1897
1951
4
Gare des Bénédictins - Route de Poitiers
1897
1947
1
Pont Neuf - Octroi de la Route de Lyon
1902
1951
4
Place Jourdan - Faubourg des Casseaux
1902
1943
6
Route d'Ambazac - Faubourg d'Angoulême
1903
1945
4
Route de Poitiers - Avenue Labussière
1928
1947
5
Ecole Normale d'Institutrices - Anc. Rte d'Aixe
1928
1949

 

 

lemosin.net - © novembre 2005 - Tous droits réservés